climatisation climatisation depannage entretien installation agde depannage reversible entretien

DSCN1974PourquoiClimAgde ?

CLIMAGDE est le d'écoulement de l'intérêt du travail et duplaisir à l'exécuter, toujours fourni, depuis maintenant 18 ans, à despatronsplus ou moins regardant sur la qualité.

Gilles Delatte, électricien depuis 10 ans, et climaticiendepuis 7 années, je prends mon envol pour enfin créer ma propre entreprise afinde pouvoir diriger des travaux à ma manière qui se veut d'être soignée.

Je n'ai jamais eu d'intérêt à bâcler mon travail, car ilfaut tôt ou tard le recommencer, c'est à terme, une grosse perte de temps.

Je n'ai qu'une philosophie : le travail bien fait, ettout ceux qui ont pu croiser ma route depuis de nombreuses années, pourrons leconfirmer.

Fort de 3 ans d'expérience de dépanneur chez« Tecnicontrol »  ( 2 ans chez Demarets-Multitherm / Servian), j'ai pu me confronter à des pannes diverses etvariées comme des vannes 4 voies (V4V) et des compresseurs bloqués, des cartesélectroniques défectueuses, des fuites de fluides frigorifiques sur descircuits frigos, des moteurs de ventilateurs HS, des condenseurs percés, etc.,parfois épaulé par un SAV en ligne du constructeur.

Plus la technologie avance, plus il faut se former :avant un ensemble de climatisation de type monosplit, était composé d'unepetite carte électronique dans l'unité intérieure qui pilotait un relais parl'intermédiaire de sonde de température entre autre, d'un contacteur, d'uncondensateur dans le groupe extérieur.

Désormais il faut compter minimum 3 cartes électroniques justepour le groupe extérieur, 1 pour la commande, 1 pour la puissance, 1 pourl'inverter (variation de la rotation du compresseur), sans compter lesdifférents détendeurs et sondes HP, BP, qui se greffent sur le circuit si c'est unmulti-split, puis dans les unités intérieures, 2 voir aussi 3 cartesélectroniques(1 déjà pour l'infrarouge)et le reste suivant la technologie avancée du produit.

Bref, à cela il faut aussi se prémunir du fameux diplômed' "attestation d'aptitude " à la manipulation des fluidesfrigorigènes, diplôme qui rappelle que notre terre est en danger, et qu'il faut arrêterde faire n'importe quoi, comme laisser échapper du gaz frigorigène dansl'atmosphère en rechargeant tous les ans une installation qui fuit :notez qu'1 Kg de R410A (le fameux gaz si vert pour notre planète) lâché dansl'air, correspond à la production de CO2 d'une voiture moyenne ayant parcouru12667 Kms !.

Enfin, climaticien ou frigoriste est un métier à partentière qui est parfois saboté par les plombiers, électriciens et autre corpsde métiers.

Il faut savoirévaluer une panne juste avec une paire de manomètres et un thermomètreinstantané, créer ou lire un diagramme enthalpique (compression, désurchauffe,condensation, sous refroidissement, détente, évaporation, surchauffe).

En outre, depuis la réglementation de 1992, l'état àcommencé à encadrer la profession, avec l'interdiction de dégazer uneinstallation, la récupération du fluide frigorigène, l'inscription enpréfecture de l'entreprise et l'obligation de fournir un « bilan fluide »chaque année. Mais cela restait assez virtuel, sans contrôle.

Depuis, la loi s'est durcie au fil des ans, aujourd'huichaque membre d'une entreprise qui manipule un circuit frigo (même seulement leraccord d‘un mano sur une prise de pression « schrader »), est tenued'avoir son attestation d'aptitude, l'entreprise doit adhérer à un organisme decontrôle qui délivre une attestation de capacité pour l'utilisation des fluides.

Le « bilan des fluides » est obligatoire etvérifié systématiquement.

Voila, ceci est un mince résumé des connaissances à avoir,mise à part des installations ou il faut poser des goulottes de niveau, réaliseret poser correctement une liaison frigo, réaliser un écoulement naturelefficace, protéger la ligne électrique de l'installation, faire un tirage auvide, etc., et satisfaire pleinement son client…